manquement

manquement [ mɑ̃kmɑ̃ ] n. m.
XIVe; manchement « diminution, manque » v. 1300; de manquer
1Vx Défaut, manque.
2(1588) Le fait de manquer à quelque devoir. faute. « Le moindre manquement faisait d'un acte sacré un acte impie » (Fustel de Coulanges). De graves manquements au règlement. « Redoutant toujours quelque manquement à la stricte discipline » (Duhamel).
⊗ CONTR. Observance, observation.

manquement nom masculin (italien mancamento, privation) Action de manquer à un devoir, à une loi, à une règle : De graves manquements au règlement.manquement (synonymes) nom masculin (italien mancamento, privation) Action de manquer à un devoir, à une loi, à...
Synonymes :
- contrevenance
- désobéissance

manquement
n. m. Fait de manquer à un engagement, à un devoir. Manquement à la discipline.

⇒MANQUEMENT, subst. masc.
A. Manquement de
1. Vx. Fait de manquer de quelque chose, absence (v. manquer I B). Synon. cour. manque de. Comme on sent partout dans Madame de Maintenon à Saint-Cyr une âme qui en a assez du monde, (...) qui a connu la pauvreté et le manquement de tout (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 11, 1857, p. 117).
Absol. Je puis refuser une réparation, en cas de manquement incontestable: par exemple, onze clous au lieu de douze (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 198).
2. Manque de quelque chose qui constitue une faute en soi. Manquement de parole, de foi, de respect (Ac.). Je vous demande de m'excuser, une fois pour toutes, de tous les manquements d'affection et de civilité à quoi m'oblige le soin de votre sûreté (SAND, Beaux MM. Bois-Doré, t. 1, 1857, p. 81):
1. Lucien avait un grand remords à propos de son père. Il n'avait pas d'amitié pour lui, c'est ce qu'il se reprochait souvent sinon comme un crime, du moins comme un manquement de coeur.
STENDHAL, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 286.
B. Manquement à. Fait de manquer à quelque chose, faute (v. manquer II B). Manquement à la parole donnée, à un devoir, aux devoirs de l'amitié, à une loi, à une règle, au respect, aux usages. J'ai reconnu les négligences et les oublis des dernières semaines, les manquements à l'ordre, à l'à-propos, à la vigilance (AMIEL, Journal, 1866, p. 34). Au Tonkin, il y a une foule de manquements aux convenances qui sont plus sévèrement réprimés que de graves attentats contre la société (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 132). Le manquement qui est fait à l'amour vrai, Dieu lui-même ne peut le réparer (CLAUDEL, Otage, 1911, III, 2, p. 285):
2. Surtout veille à ce que les coups ne tombent pas au hasard d'un caprice, mais qu'ils soient toujours la juste sanction d'un manquement à la discipline.
AYMÉ, Vogue, 1944, p. 151.
Absol. Je ne suis pas intolérante. Il y a nombre de petits manquements que je tolère, sur lesquels je ferme les yeux (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1154). Cet inconnu, d'ailleurs en apparence sans reproche, qu'elle ne pouvait convaincre d'aucune faute précise, d'aucun manquement volontaire, délibéré (BERNANOS, Joie, 1929, p. 568). Van Bever eut là (...) une enfance peu heureuse, (...) attaché pendant des heures (...) au pied d'une table pour expier le moindre manquement (LÉAUTAUD, Passe-temps, 1929, p. 132). M. Laurent Pasquier (...) était informé qu'il aurait, deux jours plus tard, à comparaître devant un conseil de discipline pour répondre de divers manquements (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p. 265):
3. ... ces obsédés de la perfection (...) ces scrupuleux qui coupent en quatre leurs misérables manquements et qui oublient qu'au dernier jour (...) c'est sur l'amour qu'ils seront jugés.
MAURIAC, Gds hommes, 1949, p. 252.
C.Rare. Manquement de. Fait de ne pas réussir quelque chose (v. manquer III A). Quand un homme (...) a évidemment manqué sa carrière, il met une âpreté incroyable (...) à empêcher que ses enfants, à empêcher que la génération suivante poursuive le même ratage, le même manquement de carrière (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1298). C'est déjà lui faire trop d'honneur que d'admettre qu'elle [la psychanalyse] (...) n'occasionne pas simplement de nouveaux manquements d'actes à partir de son explication des actes manqués (BRETON, Nadja, 1928, p. 24).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. [Début XIVe s. manchement «diminution, amoindrissement» (AIMÉ DU MONT-CASSIN, Ystoire de li Normant, éd. V. de Bartholomaeis, p. 133), attest. isolée]; 1573 manquement «défaut, manque» (THEVET, Cosmogr. univ., f° 196 r° ds DG); 2. ca 1590 «action de manquer à un devoir, une règle, une loi, etc.» (MONTAIGNE, Essais, L. 2, chap. 17, éd. P. Villey, t. 1, p. 648). Empr. à l'ital. mancamento, attesté au sens de «défaut, manque» et de «diminution» dep. début XIVe s. (CAVALCA ds BATT.), et au sens 2 dep. la 1re moitié du XIIIe s. (MAZZEO DI RICCO, ibid.), dér. de mancare (manquer). Fréq. abs. littér.:119. Bbg. HOPE 1971, p. 149, 208. — TRACC. 1907, p. 153.

manquement [mɑ̃kmɑ̃] n. m.
ÉTYM. XIVe; manchement « diminution, manque », v. 1300; de manquer, et -ment.
1 (1575). Vx. || Manquement de… : fait de manquer (de quelque chose). Défaut, manque. || « Le défaut ou manquement de quelque perfection » (→ Erreur, cit. 10, Descartes).
2 (1588). Mod. || Manquement à… : fait, pour une personne, de manquer à (un devoir, un ordre…). || Manquement au devoir, à la morale ( Écart, erreur, faute, péché). || Manquement à la loi, au règlement, aux règles de prudence… Infraction, délit, irrégularité (→ Faute, cit. 26). || Des manquements graves aux nouvelles dispositions (→ Instruire, cit. 21). || Manquement à la discipline ( Insubordination). || Manquement involontaire, faute par omission. Oubli.
Absolt. || Se plaindre des manquements d'un subordonné. || De graves manquements.
1 Lorsqu'un homme a commis un manquement dans sa conduite (…) ne dit-on pas toujours : « Un tel a fait un mauvais pas dans une telle affaire ? »
Molière, le Bourgeois gentilhomme, I, 2.
2 Le moindre manquement faisait d'un acte sacré un acte impie.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, III, VIII.
3 (…) tous les manquements auxquels les matelots sont sujets, avec, en regard, le tarif des peines encourues — depuis les désordres légers qui se paient par quelques nuits à la barre de fer jusqu'aux grandes rébellions qu'on punit par la mort.
Loti, Mon frère Yves, I.
4 Elle était même portée au scrupule. Les petits manquements ne la tracassaient pas moins que les gros péchés.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, VIII, p. 127.
5 Redoutant toujours quelque manquement à la stricte discipline, le directeur avait coutume de rappeler leurs devoirs à tous ses subordonnés (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VIII, II.
CONTR. Observance, observation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • manquement — Manquement. s. m. Faute legere, faute d omission que commet quelqu un en manquant de faire ce qu il doit. Ce fut un leger manquement. il n y a personne qui ne soit sujet à quelque petit manquement. On dit aussi, Manquement de parole. manquement… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Manquement — (franz., spr. mangk māng), Fehler, Verstoß; Ausfall, Manko …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Manquement — (frz., spr. mankmáng), Mangel, Ausfall …   Kleines Konversations-Lexikon

  • manquement — (man ke man) s. m. 1°   Action de manquer à, faute. •   Chaque parti s est plus maintenu par les manquements de celui qui lui était opposé que par sa bonne conduite, LAROCHEF. Mém. 173. •   Celui qui, dans les grandes affaires, donne lieu au… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MANQUEMENT — n. m. Faute d’omission. Ce fut un léger manquement. On n’a eu aucun manquement à me reprocher. Il n’y a personne qui ne soit sujet à quelque manquement. Il se disait aussi pour Défaut de, manque de. Manquement de parole. Manquement de foi.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • MANQUEMENT — s. m. Faute d omission. Ce fut un léger manquement. Il n y a personne qui ne soit sujet à quelque manquement.   Il se dit aussi pour Défaut, manque. Manquement de parole. Manquement de foi. Manquement de respect. En ce sens, il est moins usité… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Manquement — ∙Manque|ment [mã:k mã:], das; s, s [frz. manquement]: mangelnde Kenntnis; Manko: Und doch offenbaren Sie hier ... ein furchtbares M. (Fontane, Jenny Treibel 131) …   Universal-Lexikon

  • manquement — nm. mankmê, manko (Albanais), mankamin (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Recours en manquement — d États depuis 1953*   2000 Total 1953 2000 Allemagne 12 143 Autriche 8 21 …   Wikipédia en Français

  • faute — [ fot ] n. f. • XIIe; lat. pop. °fallita « action de faillir, de manquer », p. p. de fallere → falloir I ♦ Vx ou en loc. Le fait de manquer, d être en moins. ⇒ défaut, 2. manque. « Faute d argent, c est douleur non pareille » (Rabelais). Vieilli… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.